D-Frag  est né de la nécessité d’éprouver le lien entre musique, théâtre, danse et peinture.

En 2014, est constitué le collectif Zef, composé d’une danseuse, de deux danseuses comédiennes et de trois musiciens.

La même année, les bases de la forme et de la méthode du travail sont posées à partir des premières peintures lors de deux résidences, la première au hangar des Souffleurs, Commandos poétiques (1), à Aubervilliers, la seconde à Nil Obstrat (2), lieux de cirque aérien situé à Saint-Ouen l’Aumône près de Cergy.

En 2015, le collectif est accueilli en résidence aux Forges royales de Guérigny, monument historique situé en Bourgogne près de Nevers, et présente pour la première fois au public le travail en cours sur D-Frag lors des journées du patrimoine des 19 et 20 septembre.

Le dessein de D-Frag est double :

  • Utiliser la peinture (27 toiles de 195X145 peintes par séries de 3) comme point de départ et partenaire d’un jeux où danseurs comédiens et musiciens se confrontent aux peintures afin de pousser la sensation au-delà de la toile;
  • Offrir au public le contact direct avec cette tension en lui ouvrant l’arène formée par les peintures.

 

Shadow

Collectif ZefRésidences
  • Annamirl van der Pluijm, finit ses études à l’académie de danse de Rotterdam en 1983, puis travaille la dizaine d’années suivantes comme danseuse et assistante chorégraphe avec Jan Fabre et comme danseuse soliste avec Reinhild Hoffmann. A partir de 1992 elle se produit en solo dans de nombreux festivals intemationaux. En 2007 elle s’installe définitivement en Bourgogne dans la Nièvre, commence à enseigner la danse à l’Abeicité de Corbigny et travaille comme danseuse chorégraphe avec plusieurs compagnies telles Alfred Alert, Deviation et Métalovoice. En réponse à la proposition de Serge Ambert, elle prépare actuellement en collaboration avec le compositeur Eric Sterenfeld, « Le fil de M », une création à partir de la vie et de l’œuvre de Martha Graham. Elle intervient ici pour la chorégraphie et en qualité de corps en mouvement et de voix.
  • Férielle Papastratides partage son temps entre graphisme et expériences de lettres et de corps en mouvement. Elève de l’école Jacques Lecoq, notamment avec Kiko Balekian et Jos Houben, elle travaille le texte physique avec Eduardo Galhos, l’improvisation vocale avec Lucia Recio, le corps animé avec Anna Rodriguez, Franck Michelleti, Cynthia Phung-Ngoc, Yohan Amselem, Camille Mutel et intervient régulièrement au sein de la compagnie Akozal dirigée par Emmanuel Rabita pour des spectacles de rue tels que Troll d’histoire, les poissons dansent le tango et Error 404. Elle intervient ici pour la mise en scène et en qualité de corps en mouvement et de voix.
  • Caroline Guitton travaille dans la gestion culturelle pendant une dizaine d’années au théâtre du Petit Miroir et au théâtre l’Échangeur. Dans le même temps et par la suite, elle explore le théâtre avec Régis Hébette, Isabelle de Haas, Patrick Pezin, Clotilde Moynot, la danse avec Gyohei Zaitsu et Maki Watanabe, Anna Rodriguez, Lucia Coppola, Franck Aperte et participe aux ateliers de lecture à voix haute « Les Mots Parleurs » avec Valérie Delbore. Elle travaille actuellement « Le Voyage de Pénazar » de François Cervantès. Elle intervient ici en qualité de corps en mouvement et de voix.
  • Hadrien Mabilat, étudiant à l’American School of Modem Music et guitariste au sein de plusieurs groupes, est l’intervenant guitariste du projet.
  • Arthur Longuet, étudiant à l’American School of Modern Music, guitariste, batteur et percussionniste, est l’intervenant percussionniste du projet.
  • Georges Mepage, étudiant en batterie et percussions classiques au conservatoire à Paris, guitariste et pianiste, technicien du son, intervient pour les machines produisant ou utilisant du son.
  • Jean-Marc Anastasi, architecte, intervient pour la lumière, la photographie et la captation vidéo.
  • Herve Herrero, ingénieur du son, intervient pour le montage vidéo.
  • Florent Mabilat est le fabricant des peintures et l’instigateur du projet D-Frag.
  • (19 & 20) septembre 2015 : résidences au forges royales de Guériny (Nièvre)

     

  • Novembre 2014 : Résidence Nil Obstrat (Lien)

     

  • Janvier 2014 : résidence au hangar des Souffleurs, Commandos poétiques (Lien)

Pin It on Pinterest

Share This