« Le collectif Zef, composé d’une chorégraphe, de trois danseurs comédiens et de deux musiciens, est né en 2014 avec le projet D-Frag. En terme de présentation, l’idée au coeur de D-Frag est d’extraire les différents médium que sont la peinture, la danse, le théâtre et la musique du cadre traditionnel dans lequel ils sont habituellement présentés, afin d’explorer des terrains de création peu pratiqués et d’offrir au public une expérience inédite. Concrètement, une vingtaine environ de toiles à taille humaine (195X145), réalisées par séries de 3, sont dressées sur le sol en une sorte d’arène. A l’intérieur de cette structure, les comédiens, danseurs et musiciens établissent, par le jeu et la tension, une atmosphère afin de pousser devant la toile ce qui se passe sur la toile. Entré dans l’arène, le public circule librement et entre en contact direct avec les peintures, l’atmosphère et le jeu des intervenants. »

  • Annamirl van der Pluijm, finit ses études à l’académie de danse de Rotterdam en 1983, puis travaille la dizaine d’années suivantes comme danseuse et assistante chorégraphe avec Jan Fabre et comme danseuse soliste avec Reinhild Hoffmann. A partir de 1992 elle se produit en solo dans de nombreux festivals intemationaux. En 2007 elle s’installe définitivement en Bourgogne dans la Nièvre, commence à enseigner la danse à l’Abeicité de Corbigny et travaille comme danseuse chorégraphe avec plusieurs compagnies telles Alfred Alert, Deviation et Métalovoice. En réponse à la proposition de Serge Ambert, elle prépare actuellement en collaboration avec le compositeur Eric Sterenfeld, « Le fil de M », une création à partir de la vie et de l’œuvre de Martha Graham. Elle intervient ici pour la chorégraphie et en qualité de corps en mouvement et de voix. » »
  • Férielle Papastratides partage son temps entre graphisme et expériences de lettres et de corps en mouvement. Elève de l’école Jacques Lecoq, notamment avec .ko Balekian et Jos Houben, elle travaille le texte physique avec Eduardo Galhos, l’improvisation vocale avec Lucia Recio, le corps animé avec Anna Rodriguez, Franck Michelleti, Cynthia Phung-Ngoc, Yohan Amselem, Camille Mutel et intervient régulièrement au sein de la compagnie Akozal dirigée par Emmanuel Rabita pour des spectacles de rue tels que Troll d’histoire, les poissons dansent le tango et Error 404. Elle intervient ici pour la mise en scène et en qualité de corps en mouvement et de voix.
  • Emmanuel Rabita est formé au théâtre, notamment au cours Florent, au CDN de Saint-Denis, au Théâtre par le bas, au conservatoire de Nanterre, au Théâtre del silencio de Mauricio Celedon et à la Compagnie la Machine de François Delarozière. Directeur artistique de la compagnie Akozal, il est artiste en résidence à Jérusalem en 2010, à Arras en 2009, à la Villa Borghese à Rome en 200812009, et à Pékin en 2006 pour le Ministère des Affaires Étrangères. Comédien au sein de la compagnie de théâtre de rue Métalovoice il est également acteur pour le cinéma avec « Gaby Doll » de Sophie Letourneur, sorti en salle en 2014. Il intervient ici en qualité de corps en mouvement et de voix.
  • Caroline Guitton travaille dans la gestion culturelle pendant une dizaine d’années au théâtre du Petit Miroir et au théâtre l’Échangeur. Dans le même temps et par la suite, elle explore le théâtre avec Régis Hébette, Isabelle de Haas, Patrick Pezin, Clotilde Moynot, la danse avec Gyohei Zaitsu et Maki Watanabe, Anna Rodriguez, Lucia Coppola, Franck Aperte et participe aux ateliers de lecture à voix haute « Les Mots Parleurs » avec Valérie Delbore. Elle travaille actuellement « Le Voyage de Pénazar » de François Cervantès. Elle intervient ici en qualité de corps en mouvement et de voix.
  • Hadrien Mabilat est étudiant à l’American School of Modem Music, et guitariste au sein du groupe « Hit the hub » dont il est l’un des fondateurs. Il est l’intervenant guitariste du projet.
  • Arthur Longuet est étudiant à l’American School of Modern Music, et également guitariste au sein du groupe « Hit the hub ». Il est l’intervenant percussionniste du projet.
  • Florent Mabilat est le fabricant des peintures et l’instigateur du projet D-Frag

Pin It on Pinterest

Share This