Envie de connaitre la peinture de Florent Mabilat?

Pour etre informé des évènements à venir et recevoir une invitation aux prochaines expositions:

Abonnez moi !

Conformément à la réglementation en vigueur, vos données demeurent confidentielles.

Florent Mabilat joue des crayons et des couleurs depuis aussi longtemps qu’il s’en souvient. Puis, la musique et le théâtre l’entraînent sur scène. La bande dessinée animalière et l’illustration le conduisent en 2009 à se consacrer pleinement à son activité de fabricant d’images. Auparavant, il a exercé une activité en droit de l’audiovisuel pendant une douzaine d’années à Paris après des études juridiques à Nice puis à New York.

La force du trouble ressentie au contact de très vieux oliviers déclenche un virage vers la peinture lors d’un voyage dans les Pouilles en 2012. Depuis, il utilise le tronc suggestif comme point de départ et support de l’image peinte. Les formats sont choisis afin d’établir un rapport à la peinture à l’échelle du corps humain. La réalisation de certaines images par série établit entre elles une relation de tension, de jeu et d’écho.

Parallèlement, il rejoint Le Caravansérail et son bus en 2013, un collectif d’artistes réunis autour du bus, à la fois outil de projection vidéo et moyen de rencontre du public in situ. Il participe à l’installation vidéo documentaire et sonore Fenêtre sur l’autre. En écho à ce film, il réalise la Boîte à fragmentation, un dispositif à l’échelle humaine offrant au public un jeu visuel circulatoire sur la question du point de vue. 

Pour ce projet, il entre en résidence avec Le Caravansérail, notamment au Pôle des arts urbains de Tours, à La Gare chez Boris Gibé et à la Villa Mais d’ici d’Aubervilliers. Il intervient à Grenoble et à Lyon en réponse à l’invitation d’AURA, collectif d’associations de la région Rhône-Alpes. Il participe aux présentations publiques du festival 3 jours & 2 nuits aux 26 couleurs de Saint-Fargeau-Ponthierry, de La Cartoucherie de Vincennes, du festival in de Chalon dans la rue, du festival de La Fabrique à rêves du 6b à Saint-Denis et du festival La Bus de Pantin. 

Depuis ce qu’il appelle « l’heureux accident » survenu en rencontrant de vieux oliviers dans les Pouilles, Florent travaille la peinture. L’idée de poursuivre à partir des toiles l’expérience de cet improbable jeu de conversions mutuelles s’impose progressivement à lui sur d’autres terrains. 

Il crée le collectif Zef et pose les fondations de D-Frag, en 2014. Ce projet, né du questionnement sur la rencontre avec l’étranger, utilise l’image peinte comme point de départ d’une rencontre avec le corps, le son, l’espace et le mouvement. 

Expérience pluridisciplinaire et décloisonnante, D-Frag joue des codes de l’exposition, du théâtre et du cirque pour provoquer la rencontre de l’image peinte, du musicien, du comédien et du danseur afin de rendre publique la richesse des changements mutuels que peut générer leur existence commune.

La même année, D-Frag entre en résidence au Hangar des Souffleurs, Commandos poétiques à Aubervilliers, puis à Nil Obstrat, lieu de cirque aérien situé à Saint-Ouen-l’Aumône près de Cergy, où sont posées les bases de la forme et de la méthode de travail.

Le collectif est accueilli en résidence aux Forges royales de Guérigny, monument historique bourguignon en 2015 et présente en public le travail en cours lors des journées du patrimoine. Ces fondations appellent maintenant le développement du corps du projet lors d’une prochaine résidence actuellement en préparation.

 

 

Pin It on Pinterest

Share This